Des idées, des outils, des histoires.

Parmi les petites aventures que j'aime mener de front, il y a la création de cartes de territoires. Par exemple, durant le confinement j'ai pu expérimenter la fameuse zone des 100 kilomètres autour du domicile, lors de l'arrivée du port du masque obligatoire ce fut la même chose avec une carte de l'ensemble des villes concernées. Ou encore avec LesGrossesCartes qui permet à n'importe qui de créer une carte avec beaucoup d'informations à partir d'un back-office dédié ou via une API.

Mais tout ceci ne se résume au final qu'à une chose : avoir des choses à partager sur un support bien visuel.

C'est donc le défi que je me suis lancé avec la carte des zones à couvre-feu.

Le petit lien : https://restrictionsenfrance.fr

Mais alors, comment on fait exactement ?

Le plus simple est de repartir un peu en arrière. Un site web est composé de différentes choses : un serveur, un nom de domaine et d'un ensemble de fichiers (les informations que l'on affiche aux visiteurs).

À ceci, s'ajoutent les services annexes, des APIs par exemple. Ce qui est le cas avec l'usage de Google Maps et l'intégration par la suite de Google Analytics pour suivre le trafic du site. J'utilise la suite d'outils de chez Google par simplicité et rapidité.

Je vois déjà pointer le nez de ceux qui défendront le libre et l'open source. Je suis de tout cœur avec eux, étant également de ceux qui souhaitent que l'information circule le plus librement possible. Toutefois, la facilité technique et la rapidité d'exécution étaient pour moi indispensables : mon choix s'est tourné vers ce que je connais et ce que je peux maîtriser en peu de temps.

Cette carte, comme les autres que je crée parfois, est un MVP de ce que j'ai en tête.
MVP : Minimum Viable Product

Je ne compte pas dégager de profit de ce site, je souhaite simplement faire vite, bien et sans accrocs majeurs.

Voici à quoi ressemble l'ensemble de fichiers que j'ai déposé sur mon serveur, il s'agit d'un site statique, sans base de données, réalisé avec de vieilles technologies : HTML, CSS et JavaScript.

Ensuite, un petit détour du côté de Google Cloud Platform pour activer l'utilisation de plusieurs API nécessaires (Google Maps API, Places API, Directions API), maintenant il est temps de passer au gros du sujet.

Les données, les données, les données.

La cartographie en France est un joli sujet. Nous disposons aujourd'hui d'un tas de sources différentes pour récupérer de l'information qualifiée à moindre coût (et même gratuitement).

La plateforme OpenDataFrance fourmille de sources de données que l'on peut réutiliser comme bon nous semble. C'est ainsi que j'ai pu créer la première version du site, avec la zone de couvre-feu par métropole concernée.

Par la suite, avec les changements du 22 octobre 2020, j'ai dû adapter le site avec l'affichage des départements touchés par les restrictions. Ceci n'aurait pas été possible sans les fichiers GeoJSON trouvés sur Internet et sur GitHub.

Parfois ceux-ci nécessitaient une légère mise à jour pour être totalement fonctionnels, mais rien d'insurmontable pour ceux qui prennent le temps d'en comprendre le fonctionnement.

L'une de mes sources de données a été le site et le compte GitHub de Grégoire David :

Par la suite, j'ai pris sur moi de trouver les bonnes ressources, les mélanger puis faire en sorte que tout fonctionne correctement.

GeoJSON ?

Le format GeoJSON est une variante du format JSON qui permet de décrire des zones géographiques à placer sur une carte. Ce format permet de diffuser des informations géographiques rapidement, de façon normée et avec des informations complémentaires (il est possible d'y ajouter des noms, descriptions ...).

Le code !

Il était alors temps de mettre les mains dans le concret pour proposer un système simple de représentation visuelle de notre territoire sous couvre-feu. J'ai repris la base qui m'avait servi sur 100km.space au niveau graphique puis je l'ai de nouveau adaptée aux nouveaux besoins.

La première nécessité était de positionner une adresse sur la carte et d'y apposer la couleur de la zone (rouge = couvre-feu, rien = tout va bien).

La seconde nécessité était de proposer une fonctionnalité de calcul d'itinéraire pour vérifier que nos futurs déplacements ne risquaient pas de nous propulser dans l'illégalité en nous rendant dans une zone de couvre-feu à la mauvaise heure.

J'y ai ensuite ajouté différents GeoJSON correspondants aux départements concernés et la technique fait le reste. Voici ci-dessous le code qui fait toute la magie :

Pour réagir vite concernant les zones concernées, j'ai décidé de travailler avec Google Sheets pour pouvoir générer mon code JavaScript. Ce qui fait qu'à partir d'une liste des départements de France, je peux en quelques clics avoir un code propre à déposer sur le serveur, sans manipulations fastidieuses.

J'ai également pris le temps de réunir les liens les plus demandés : le générateur de déplacements et la foire aux questions du site gouvernemental.

Ensuite ?

Par la suite, je vais analyser ce que les utilisateurs attendent du site, suivre l'évolution de la réglementation et proposer des choses utiles pour la plupart des personnes concernées.

Loin de moi l'idée d'en faire un couteau suisse perfectionné, mais d'en garder absolument le côté facile d'accès.

N'hésitez pas à proposer vos axes d'améliorations directement depuis Twitter !