Des idées, des outils, des histoires.

Le syndrome de l’absence de naturel lorsqu’on débute une nouvelle initiative … Ce problème intervient généralement au lancement d’un nouveau projet, d’une nouvelle tâche ou juste d’un nouvel email.

Le fameux blocage de la page blanche ne doit plus en être un. Pour palier à cette dérive psychologique, le meilleur moyen que j’utilise est de repartir sur des choses simples :

  • Faire
  • Une
  • Liste
  • Des
  • Choses
  • À
  • Faire

Par la suite, le plus compliqué sera de vérifier l’enchaînement logique des tâches exprimées dans cette première liste. Puis viendra le temps de la compléter. Et à un moment, il faudra bosser pour la terminer.

À titre d’exemple, ce blog nouvellement créé. Il y a bien souvent l’attente interminable de “la bonne idée” et de “la bonne façon de rédiger”.

Pour être tout à fait transparent, le plus dur a été de trouver l’apparence que je voulais donner à cet espace de vie. L’autre difficulté a été de poser par écrit ce que je voulais vraiment en faire (ce qui se trouve dans “À propos”).

Alors j’ai réalisé une première liste avec les sujets que je souhaitais abordé et j’ai tenté de trouver un fil conducteur. Histoire de déterminer ce que je pouvais apporter de différent ou d’unique parmi la pléthore de blogs existants.

J’en suis arrivé à la conclusion suivante : prendre des situations de frustration déjà rencontrées, partager mon raisonnement, détailler certains tests effectués et proposer une solution qui a marchée pour moi. Surtout s’éloigner du ton moralisateur et impérial que l’on peut retrouver un peu partout (et surtout sur LinkedIn).

La création de cette première liste a été réalisée sur un bout de papier qui traînait dans mon sac. Ensuite, histoire de remettre ça au propre, j’ai tenté de le transformer de façon visuelle avec une MindMap, sans grand succès au départ. J’ai alors tenté de lister les tâches sur Todoist qui me sert à gérer mes tâches au quotidien.

Placer les différentes étapes dans un cheminement logique mais aussi daté m’a permis de comprendre où j’allais et comment je devais y aller. Ma page blanche était au final bien complète et contenait assez d’information pour publier ce tout premier article.

Bienvenue sur wrkbttr.